Où ?

Assez loin pour vivre nue

Petit point à l’horizon

Dans les arbres confondue,

Une forêt pour maison.

Assez près pour vivre à pied,

Donner les secondes au temps,

Compter les ans en herbiers,

Cailloux peints pour le restant.

Juste où le vent m’a portée,

Graine de fuite obstinée,

Il suffisait d’accepter.

HMB 14/04/19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s