Muso

Mes mots parlaient de toi,

Moi, de ceci-cela,

Mais la muse mon muso,

Est une seconde peau

Attache libératrice,

Intense de légèreté,

Voie des voluptueux,

Spiritualité.

Intercesseur efficace,

Ma muse mon muso

Par une liane lancée

Suspendue à l’éther

Tu abreuvais mon stylo

Je buvais dans tes sphères,

Ma muse mon muso.

Tu as coupé le cordon,

Et lentement je chois,

Ma muse mon muso

Dans l’étrange réalité,

A nouveau crédule au crédible

Et sensible au sensible

De cette épaisse densité

Où l’on dit que c’est comme ça.

Paradis perdu,

Pomme laissée aux invendus,

Faudra-t-il piquer une échelle

A Jacob ou ses copains,

Compter les vers,

Se prendre les pieds

Dans les tant pis ?

Ma muse mon muso,

Je navigue entre deux maux

Dans une ultime lutte

Contre les contradictions

Pour prolonger la chute

Je chante nos afflictions.

Ma muse mon muso

Je demandais beaucoup

Ton regard sur mes mots

Une pensée de trop

Je filais au fuseau

Des bobines de graphite

Pour me pendre à ton cou

Tout au bout, tout au bout.

HMB 20/03/19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s