La terre boira tout

Quand la tristesse m’effleure

Je pense à ta douleur

La couronne de fleurs

Dont tu ceignais mon front

Tu en portes les épines en des sillons profonds.

 

C’était l’écho, purement l’écho,

C’était l’égo, purement l’égo,

C’était l’écho de nos égos.

 

Laisse couler je t’en prie,

Laisse couler je t’en prie,

Laisse couler sur toi

Comme une fine pluie

Plus fine que l’oubli.

 

La terre boira tout

Elle nourrira des fleurs

Que l’avenir à son tour

Prendra pour le bonheur.

 

HMB 19/03/19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s