Au bras d’un rêve

Au bras d’un rêve,

Les chemins embrassés

Trouvent le centre du ciel.

Nous y voilà lovés.

Sur la peau palpitante d’une clairière émue

Le ruisseau limpide du creux de ta main

Tinte avec délice aux oreilles du vent.

Les cœurs écarquillés,

Saturne sur l’épaule,

Nos poumons s’abreuvent

Des rythmes primordiaux.

Ta douceur chthonienne

Effleure lucioles et étoiles

Confondues.

Un pétale se pose

Sur la puissance d’un fleuve,

Boit le rayon de lune,

Devient l’axe du monde.

Satin pourpre bleuté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s