Arboretum à la ferme

Arrimés aux prairies repues,

Paisibles comme la fuite

Potentielle

D’un lapin contemplatif,

Picorant le ciel,

Ruminant l’air frais,

Devinant la suite.

Rassasiés de gratitude.

La botte ferme

Le bras diligent

Le soleil ému.

Posés à même le partage,

Les mots se piquent au bout de l’opinel.

Il y a à boire et à manger,

C’est donc qu’il y a à rêver.

img_0066

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s