Printemps d’un autre temps

On croit le temps devenu flottant mais au contraire, il s’aligne à nouveau doucement à son étalon-saison.

Nous pouvons retrouver l’orde nos pensées, les mains dans la terre, le cœur ouvert.

Doucement, le foisonnement des idées s’apaise sous le charme du travail au soleil.

Dans mon corps comme dans celui de la société, le virus ronge, détraque.

La seule manière de se soigner c’est de soigner la vie, retrouver sa valeur intrinsèque.

Comme dans un bon scénario, résoudre un problème extérieur amène à un réel progrès intérieur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s