LE REVE DU CORDONNIER

La magnifique licorne à deux têtes

Portait, perchés sur ses immenses vrilles

Des oiseaux-sûrs à sang chaud-rlipopette,

Plumes de serpette et yeux comme des billes.

Un cabot d’étalon à fière cambrure

Pinçant pour tendre, sans y mettre la forme

L’aborda à tire-point et sans mesure,

Croyant tenir le bon-bout, c’était énorme.

L’approche ne put que faire se rembrunir

La belle et, écœurée par son alêne

Elle trancha pour lui parer le cuir.

Tanné, lui, garda secrète sa botte,

S’en fut dans son lit seul avec sa peine ;

Ding, ding, dong fit le bonheur à sa porte.

Hélène Bourgeais, artisans, 1998

Vocabulaire de cordonnerie :

  • bicorne : double pied de fonte, sorte d’enclume à deux têtes
  • chaussure : (1190) Tout ce qui couvre et protège le pied
  • serpette : couteau à lame recourbée
  • rabot à talon : pour égaliser les pièces de cuir qui constituent le talon
  • fer à cambrure : pour modeler le cuir sur la semelle
  • pince à tendre : pour tendre le cuir de la botte déjà formée
  • forme : pièce de bois à la forme de l’intérieur de la chaussure
  • tire-point : pour les trous de la couture
  • bon-bout : dernière pièce de cuir du talon, celle qui entrera en contact avec le sol
  • fer à brunir : pour teinter les tranches
  • tranchet : sorte de couteau pour le cuir
  • ligneul : (1220) fil enduit de poix

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s