22 de l’épilogue

Paillettes que l’on refont de l’or accumulé

Dans le séjour profond d’un deuil exutoire,

Cryptogame éperdue, en fugue ostentatoire

Sur la descente ardue d’une ascension éclaire.

Déplacer la vertu d’un élan et hurler

Doucement, coude à coude, le chagrin cellulaire.

Se tenir loin du feu, préservés des impacts,

Se délecter des miettes d’un festin intact.

Endimanchée de vocables circonstanciés

J’ai taillé les scrupules en perles ou en marquises

Pour rendre à mon baron ses rayons qui m’irisent.

Reste à aimer le monde comme des vacanciers

Et ce génial hasard pour lequel on invente,

Amoureux sapiophiles, raisons à la tourmente.

Hélène Marthe 10/04/19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s