Des arbres et des hommes

Arboretum, chemin des hommes s’accaparant les arbres en un chemin de noms, un chemin de mots

Lorsqu’enfin régalés de leurs listes, inventaires, récits à satiété,

Les hommes ouvrent leurs pieds au coeur des sentiers,

Ils parcourent le monde puis un jour, vie féconde, demandent à faire un nid,

Tout petit, tout petit.

La graine était libre, le hasard était beau et le chemin tracé ne regarde jamais que celui qui l’aura foulé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s