Auto-portrait en nageuse

Contact abrupt ! Remuer vite !

Un crawl de deux,

haletant, disgracieux

Trois, quatre, la respiration s’allonge.

Symétrie imparfaite,

C’est pas mon truc le crawl.

En brassées l’eau

Se fait oublier,

L’air devient cet étranger

Nécéssaire.

Le temps s’allonge

Dans la recherche de la perfection du mouvement

Trichant d’une ondulation cachée sous la surface

Toujours plus longue

Jusqu’à oublier.

Le corps se débrouille seul,

Comme le cœur,

Je peux l’écouter

En spectateur.

Hors de soi.

Danse avec les éléments,

Se délectant

Des diverses densités.

Enfant, c’était un jeu

Contre la peur

Mais l’enfant sait qu’il pourra

Et c’est pour ça qu’il peut.

HMB 19/04/19

12 réflexions sur “Auto-portrait en nageuse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s