Les pieds dans l’herbe

Je n’ai plus besoin de dormir

Les songes se sont enfuis

La lune a un visage

Qui sait qui était qui

Les fleurs sont invisibles

Je voudrais m’allonger dehors

C’est ainsi qu’on est libre

Dans l’herbe et sous la nuit

Consumer la fraîcheur

Au son du rossignol

Le Philémon chanteur

Suffit

À l’ivresse accalmie

Puisque le vent

Tari

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s