Mettre au monde

Aimer à ce point est inacceptable,

Les femmes, pas folles, s’en protègent d’instinct ;

Il faut que Nature leur déchire les reins

Pour qu’enfin leur cœur s’ouvre à l’ineffable.

Alors, de guerre lasses, elles laissent entrer

Cet élan où se noient toutes les vanités.

Lorsqu’un être de plus peut s’ancrer à notre âme,

Repoussant les limites qu’on s’était inventées

Nous sommes à un pas de cette vérité,

De ce centre du monde tout autant que son tour :

Que les autres et nous-mêmes se confondent en l’Amour.

HMB 2014

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s