Viva virtuella !

Vite, il faut étaler un revêtement plastic

Sur la voûte du ciel,

Ne pas oublier de reboucher au mastic

Ces fissures cruelles

Dans l’atmosphère. Etudions l’isolation

Des rayons du soleil.

Plâtrons, flocons, sans négliger les finitions ;

C’est un travail d’abeilles !

De la moquette dans les clairières

Et du lino sur la plage,

Une belle banquette à l’arrière

De l’histoire des Ages ;

Revissons les étoiles,

Décollons les atomes,

Arrachons tous les poils

De nos vieux fantômes.

Lisse, plane et sans rugosité,

Emballée, pesée, désinfectée,

Cette vieille Terre nous a été cruelle,

A elle l’enfer, à nous la vie virtuelle !