IF

Eternel survivant

Piégeant les oiseaux

Autant que les enfants,

Dangereux savant

Pour des arbrisseaux

Trop peu méfiants,

Ta robe d’émeraude,

De nuit, de vermeille

Abrite la mémoire

D’une terre mortifiée,

Telle un saint grimoire

Symboles falsifiés.

Pâquerette, maraude

Ici, point de treille,

Point de douce prairie

Pour de molles parades.

Le poison tari

L’ivresse malade.

Juvénile hors d’âge,

Monument têtu

Sève perpétuelle,

If, Ô immortel !

Quel bonheur tires-tu

D’une gloire sans partage ?

Hélène MArthe

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s